Soyez le premier informé des nouveaux articles! 

Merci de vous être abonné.

Intégration de la prophylaxie dans l’entrainement cycliste


La prophylaxie, qu’est-ce que ce terme ?

La prophylaxie est un terme d’origine médicale désignant un processus actif ou passif ayant pour but de prévenir l'apparition, la propagation ou l'aggravation d'une maladie.

Au sein d’un processus d’entrainements, une prophylaxie efficace consistera à prévenir le risque de blessures que ce soit des blessures dû à une mauvaise gestuelle ou une augmentation trop importante de la sollicitation (tendinite, déchirures musculaires) ainsi que les blessures dû aux chutes. Elle participera également à prévenir les maladies par une charge d’entrainement adaptée et une bonne hygiène de vie mais aussi à prévenir les pathologies posturales pouvant se développer lors de la réalisation d’un seul type de mouvement ou du maintien d’une même position (ce qui est très souvent le cas en cyclisme).

La prophylaxie doit donc être un des fils conducteur d’un processus d’entrainements si l’on ne veut pas se retrouver blessé ou malade de manière régulière. De plus chez les plus jeunes, une prise en compte de cette problématique permet d’amener un développement harmonieux en limitant les pathologies dues à la croissance.


C’est bien tout ça mais en quoi cela consiste ?

Dans une démarche d’entrainements la prophylaxie va consister principalement en un maintien de l’amplitude articulaire, un renforcement des muscles posturaux, une rééquilibration des chaines musculaires (renforcer les muscles antagonistes au mouvement cycliste) et à une amélioration des réflexes musculaires (au niveau perceptif et au niveau de l’activation musculaire).


Les différentes techniques de prophylaxie étant facilement mise en place lors de séances de préparation physique ou avant ou après les séances de vélo sont :

· Les étirements/ assouplissements

· Les massages/ auto massages

· Proprioception/ l’équilibre

· La coordination

· Renforcement des muscles posturaux notamment au travers des exercices de gainage


Les 3 dernières techniques pouvant être travaillées sur un même exercice.

Ces thématiques feront l’objet d’articles détaillés sur ce blog, que cela soit sur les techniques ou sur leurs intérêts. Elles doivent faire l’objet de rappels régulier pour avoir un effet positif que cela soit pour la prévention des blessures ou sur l’augmentation de la performance. L’idéal étant bien entendu de n’occulter aucun de ces aspects.

Par exemple, une routine type avant/après entrainement serait, sur 10 à 15minutes, de réaliser quelques mouvements de stretching suivi d’un ou 2 exercices de proprioception réalisés sur une surface instable puis une routine de gainage comportant 2-3 exercices. Ces différents exercices permettant en plus des intérêts à long terme (performance et prophylaxie) de commencer l’entrainement en état d’éveil avec les articulations déjà échauffées, limitant le risque de blessure en début d’entrainement.

Immédiatement après l'entrainement, réaliser quelques exercices d’automassage notamment sur les muscles des jambes, ces exercices permettant en outre de réaliser un retour au calme progressif.

Ensuite idéalement une heure après l'entrainement (le plus tard étant le mieux), par exemple le soir devant la télé, réaliser des assouplissements.

Pour conclure, en plus de ces aspects, il ne faut pas oublier que la prophylaxie est un tout, qu’elle doit faire partie intégrante du processus d’entrainements que cela soit sur les séances de préparation physique, les séances sur le vélo ou au niveau de l’hygiène de vie, de l’alimentation.

8 vues0 commentaire